PROCÈS DE GBAGBO/BLE GOUDE – CPI Qu’est ce qu’il faut Retenir?

9389ce642c1c8adeb3e2d25642015ef2_XL

Le procès contre le président ivoirien et son ministre s’est ouvert le 28 janvier 2016 à la CPI. Le bureau de la procureure Fatou Bensouda doit convaincre les juges de la culpabilité de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Gbagbo et Blé Goudé sont accusés de quatre chefs de crimes contre l’humanité, notamment des meurtres, viols, coups et blessures et persécutions commis pendant la crise post-électorale de 2010-2011

Jeudi 28 et vendredi 29 janvier, le bureau de la procureure a pris soin, après chaque exemple cité, d’assurer qu’il montrait bien que les prévenus avaient « participer à la création et à la mise en place d’un plan commun visant à maintenir Gbagbo au pouvoir ».

Cinq événements mis en avant

  1. Une Vidéo montrant des manifestants pro-Ouattara marchant sur la passerelle au dessus de l’autoroute du Nord en direction de la RTI, le 16 décembre 2010. On pouvait y voir un véhicule du Centre de commandement des opérations de sécurité (Cecos) arriver sur les lieux. Puis, des tirs nourris se faire entendre pendant plusieurs secondes.
  2. Une deuxième vidéo tournée lors de la marche des femmes pro-Ouattara à Abobo, le 3 mars 2011, montrait des images à la limite du supportable. On y voyait des femmes étendues sur le sol, baignant dans leur sang. Certaines étaient défigurées par l’impact des balles.
  3. Une vidéo filmée en février au bar Le Baron à Yopougon, on voyait Charles Blé Goudé déclarer : « Dans tous les quartiers, vous devez empêcher l’Onuci de circuler. Vous devez dénoncer toutes les personnes étrangères qui viennent dans votre quartier ».
  4. Plusieurs documents versés au dossier, qui ont été récupérés dans la résidence de Laurent Gbagbo, ce qui confirme la saisie réalisée par les Français dans ce même endroit le soir de la capture de Gbagbo, le 11 avril 2011 – une anecdote révélée fin 2013, sans être démentie, par Jean-Christophe Notin dans Le Crocodile et le Scorpion (Éditions du Rocher).
  5. L’annonce de plusieurs Témoins qui permettront de justifiés les quatre charges de crimes contre l’humanité retenues contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

C’est au niveau de cette Cinquième étape pour le Bureau du procureur que les choses commence à devenir difficile. Au déla des étrangers appelés à la barre pour faire part de leur avis et impression, c’est bien ceux qui sont censé avoir été au cœur de cette machine et ce mécanisme de terreur mis en place par Gbagbo selon le Bureau du procureure qui déçoivent de jour en jour.

Quant ils ne sont pas évasifs, d’autres contredisent  le bureau du procureur, certains témoins à charge demande carrément la libération des accusés comme ce fut le cas du temoin coulibaly (voir vidéo),

TEMOIN COULIBALY2

D’autres comme SAM l’africain les blanchit totalement(voir vidéo).

sam sam 007

Nous nous posons donc la question de savoir comment sont trouver ces témoins?

car si d’autres témoins on reçu au grès de leurs propre volonté car recevant un ordre hiérarchique d’autres comme le témoin P483 affirme clairement être dans le besoin et ne pas avoir le traitement promis car en pleine audience celui ci se retournant contre le bureau du procureur en disant: « Rendez-moi mon passeport ». « Je n’ai pas d’argent, je ne suis pas bien traité »

liberien.jpg

D’autres on simplement décider de fuir car selon nos sources Quatre témoins  ont fui de leur hôtel à La Haye, Ils sont activement recherchés par la police néerlandaise.
Selon une source à La Haye, ils auraient décidé de ne plus témoigner car craignant d’être pris en flagrant délit de mensonge durant le procès.
s’ils ne se contredisent pas, ou s’ils n’accusent pas la procureure de falsification de leurs témoignages. Selon le journal Le Monde, la Cour est au bord de l’implosion. La CPI est dans la confusion la plus totale, plus que jamais décrédibilisée.

220px-Deputy_Prosecutor

Le syndrome kényan, où plusieurs témoins contre le Président Uhuru Kenyatta ont fui ou se sont désistés, plane sur le procès de Laurent Gbagbo et Blé Goudé. Ce procès s’était conclu par un non-lieu après désistement des principaux témoins de Fatou Bensouda.
Hier 15 février 2016, un témoin de la procureure a rejeté les fausses ordonnances médicales que cette dernière lui attribuait.
Pris de colère, le juge-président Cuno, a interrompu brutalement le contre-interrogatoire de la défense, et suspendu le procès qui devait se poursuivre normalement

PRESIDENT JUGE2

cela laisse entrevoir un réel mal pour le bureau du procureur pour trouver des témoin à charge.

Stallone Ahoua, un Ivoirien en exil en Colombie a donné sa part de vérité dans un poste sur Facebook où il fait une révélation accablante sur la méthode de Mme Bensouda. L’intéressé affirme avoir été contacté auparavant pour témoigner contre Gbagbo et Blé Goudé. Face à son refus, il a été associé au banc des accusés.

« J’ai une seule question à poser à Fatoumata. Pourquoi, alors que je fais partie de ton » fameux plan commun  » toi et tes services voulaient que je sois témoin dans l’affaire la Cpi v –contre(Ndlr)- le Président Laurent Gbagbo et le Ministre Charles Blé Goudé, et que vous auriez souhaité m’entendre au Canada avec en sus, les frais de billets, d’hôtel et des journées perdues et mon avocat à votre entière charge? » a écris monsieur Stallone Ahoua, qui informe qu’il a encore les mails échangés avec le cabinet de la procureure Bensouda.

C’est donc avec soulagement que le Juge Président à annoncé la fin des passages des témoins de l’Accusation (Bureau du procureur) pour le mois de décembre 2017.

Les interrogatoires des témoins à décharge (défenses) débuteront par la suite, et devraient durer au plus dix-huit mois, Espérons tout au moins que ceux si n’auront pas leurs lot de rebondissement inattendus.

Une chose est certaine, Le premier verdict du procès devrait être connu d’ici 2019 si l’on se réfère au calendrier établi par la cour.

Seront-ils libérés? ou seront-ils condamnés? une chose est sûre la date est très propice pour leur libération alors Allons seulement car on ira jusqu’au bout….

Source: jeuneAfique , cour Pénal Internationale, ivoirebusinessconnection ivoirienne

 

 

Pour suivre le Procès en Direct (Clic Ici)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s