Ghana : Lancement de One4All, la carte de recharge universelle

Image

Une carte de recharge universelle a été lancé au Ghana. Cette carte permet la recharge en temps d’appel pour la quasi-totalité des opérateurs mobiles du pays.

l’Agence de presse Ghanéen a rapporté que la carte prépayée, One4All, a été dévoilé par la société Prymo , elle existe en deux coupures GHS1 et GHS20 et elle sera disponible pour tous les réseaux, à l’exception de MTN.

Abubakar Iss-Hak, fondateur et directeur exécutif de Prymo Ghana, a déclaré: « Prymo croit en l’innovation et se concentre sur la fourniture de solutions intelligentes simples qui permettraient d’accroître la commodité, la flexibilité et de nouvelles possibilités à tous les abonnés de téléphonie mobile prépayés dans le pays. »

La carte prépayée fonctionne comme la plupart des autres cartes à gratter de téléphonie GSM.

Patricia Dovi Sampson, directeur de la recherche, des statistiques et de la gestion de l’information au ministère des Communications, a exhorté la société Prymo à respecter les règles et règlements de l’industrie.

source: http://www.techmissus.com

PROCEDURE DE RETRAIT DU DIPLOME BTS EN CÔTE D’IVOIRE (Mise à jour)

ImageAprès l’admissibilité reçu aux examen du BTS et un document l’attestant;

il faut pour l’étudiant valider obligatoirement cette admissibilité après un stage

de  03 mois minimum dans un entreprise et  aussi faire une soutenance  avec le rapport de stage.

Image

( il y a 02 passage pour la soutenance en générale la 1ere vague est Avril et la 2e en Décembre).

Si vous êtes retenus c’est à dire vous avez eu  la moyenne à cette soutenance;

alors vous êtes définitivement déclaré admis au Diplôme de Technicien Supérieur.

Mais malheureusement le problème qui se pose pour le nouveau diplômé

est nulle doute le retrait de son diplôme qui prouve qu’il est effectivement

Technicien Supérieur alors :

Image

COMMENT RETIRER SON DIPLÔME DE BTS ?

QUELLE EST LA PROCÉDURE A SUIVRE?

Pour le retrait du DIPLÔME ORIGINAL DE BTS ,

Aujourd’hui Il faut prendre d’abord  Rendez Vous

Allez directement sur ce site : http://www.examsup.net/?q=rdv-retrait-attestations

A SAVOIR

Le DIPLÔME ORIGINAL DE BTS est délivré à la DECOES ( Direction sis au plateau ) 01 ans après avoir obtenu le diplôme mais l’étudiant pour les besoin de la cause

peut obtenir un diplôme temporaire  au minimum une ou deux  semaine environ

après la proclamation définitif des résultats à la dite direction (DECOES)

et pour cela il dévra se munir des documents suivant:

  •  l’original de l’attestation d’admissibilité
  •  une copie de pièce d’identité
  • Prévoir une somme minimum de 500 f cfa ou 1$ pour l’authentification.

Merci à Tous et bonne Chance 🙂

Et n’hésitez pas à laissez vos commentaires.

Joël TRE BI

Qu’est ce que JOOMLA?

*Joomla!* – Gestionnaire de contenus modulaire


Joomla! est un CMS (Content Management System – Système de gestion de contenus) Open Source. Il se démarque des autres CMS (Nuke, Spip, Zope, Xoops…) par sa simplicité d’utilisation et d’administration et son aspect fortement modulaire. 

Cet outil permet une gestion facile et complète des rubriques, mots clefs, contenus textuels, images et documents téléchargeables depuis votre site. Joomla permet de développer rapidement des sites très puissants où les informations présentées peuvent être changées facilement et rapidement par des utilisateurs non informaticiens.

Son menu d’administration présente les éléments de gestion du contenu plutôt que les fonctionnalités du logiciel. Par exemple, la barre de menu d’administration présente les choix « Articles, News, Menu principal, Sondages… » Même sans être initié aux CMS, il est plus facile de comprendre comment composer les menus et sous-menus, comment ajouter des composants et modules et comment publier des nouvelles.

Côté visiteur, les contenus sont présentés à travers des templates et des emplacements pré-définis. On peut ainsi facilement paramétrer et totalement personnaliser l’emplacement des publications et modules depuis l’interface d’administration (une zone de Nouvelle flash, des bannières (si requis), des nouvelles, des articles…).

En bref, Joomla! offre une navigation intuitive à tous les internautes.

Il est à noter, qu’à la manière de Mozilla, Joomla! est l’évolution de Mambo codé par une équipe de professionnels soutenus par une société (Miro International). Elle se concentre pour nous offrir un moteur simple et fonctionnel et entièrement libre. Bien que léger, il est possible d’enrichir son Joomla grâce à de nombreux composants, modules et patchs d’autres développeurs.

Joomla! est souvent choisi pour ses qualités fonctionnelles, sa simplicité d’utilisation, son côté léger, direct, et son rendu final.

Quelques fonctionnalités de Joomla!

  • compatible PHP 5 ;
  • URLs SEF (Search Engine Friendly) permettant une meilleure indexation par les moteurs de recherche ;
  • plus de 40 langues disponibles ;
  • gestion de bannières publicitaires ;
  • de multiples éditeurs WYSIWYG disponibles ;
  • un gestionnaire de média pour gérer vos images et vos fichiers ;
  • fils d’actualité RSS/RDF & syndication ;
  • statistiques : qui, quoi, où et quand ;
  • facilité de copier et déplacer le contenu entre différentes catégories ;
  • installeur de composants, module et gabarit (template) ;
  • plus de 8500 add-ons disponibles (galerie de photographie, forum, livre d’or…) ;
  • cache paramétrable et compression des pages pour augmenter les performances ;
  • gestion des versions et archivage du contenu ;
  • Gabarit (template) complètement personnalisable incluant l’affichage des blocs (au centre, à droite et à gauche), gestion multiple en fonction des pages affichées ;
  • système d’aide intégré ;
  • et beaucoup plus…
Points forts
  • mise en oeuvre très rapide ;
  • personnalisation de l’aspect et du contenu de la page d’accueil très simple ;
  • système de cache (permet de moins solliciter le serveur et donc de fluidifier le trafic induit par les visites) ;
  • interface ergonomique ;
  • communauté très réactive ;
  • nombreux composants et modules (forum, livre d’or, agenda…).

Descriptif inspiré de celui de Framasoft, sous licence Creative Commons BY-SA

 

Mambo 4.5.1a (ancien nom de Joomla!) a remporté l’Award Best Open Source Solution (la meilleure solution Open Source) et l’Award du Best of show (le meilleur de l’exposition) de la LinuxWorld Conférence & Expo de Boston 2005.

Une démonstration de Joomla! est visible sur http://demo.joomla.org/ (pour l’espace d’administration -bridé dans cette démonstration- vous pouvez utiliser l’utilisateur : admin et le mot-de-passe : admin).

Qu’est ce que JOOMLA?

*Joomla!* – Gestionnaire de contenus modulaire


Joomla! est un CMS (Content Management System – Système de gestion de contenus) Open Source. Il se démarque des autres CMS (Nuke, Spip, Zope, Xoops…) par sa simplicité d’utilisation et d’administration et son aspect fortement modulaire. 

Cet outil permet une gestion facile et complète des rubriques, mots clefs, contenus textuels, images et documents téléchargeables depuis votre site. Joomla permet de développer rapidement des sites très puissants où les informations présentées peuvent être changées facilement et rapidement par des utilisateurs non informaticiens.

Son menu d’administration présente les éléments de gestion du contenu plutôt que les fonctionnalités du logiciel. Par exemple, la barre de menu d’administration présente les choix « Articles, News, Menu principal, Sondages… » Même sans être initié aux CMS, il est plus facile de comprendre comment composer les menus et sous-menus, comment ajouter des composants et modules et comment publier des nouvelles.

Côté visiteur, les contenus sont présentés à travers des templates et des emplacements pré-définis. On peut ainsi facilement paramétrer et totalement personnaliser l’emplacement des publications et modules depuis l’interface d’administration (une zone de Nouvelle flash, des bannières (si requis), des nouvelles, des articles…).

En bref, Joomla! offre une navigation intuitive à tous les internautes.

Il est à noter, qu’à la manière de Mozilla, Joomla! est l’évolution de Mambo codé par une équipe de professionnels soutenus par une société (Miro International). Elle se concentre pour nous offrir un moteur simple et fonctionnel et entièrement libre. Bien que léger, il est possible d’enrichir son Joomla grâce à de nombreux composants, modules et patchs d’autres développeurs.

Joomla! est souvent choisi pour ses qualités fonctionnelles, sa simplicité d’utilisation, son côté léger, direct, et son rendu final.

Quelques fonctionnalités de Joomla!

  • compatible PHP 5 ;
  • URLs SEF (Search Engine Friendly) permettant une meilleure indexation par les moteurs de recherche ;
  • plus de 40 langues disponibles ;
  • gestion de bannières publicitaires ;
  • de multiples éditeurs WYSIWYG disponibles ;
  • un gestionnaire de média pour gérer vos images et vos fichiers ;
  • fils d’actualité RSS/RDF & syndication ;
  • statistiques : qui, quoi, où et quand ;
  • facilité de copier et déplacer le contenu entre différentes catégories ;
  • installeur de composants, module et gabarit (template) ;
  • plus de 8500 add-ons disponibles (galerie de photographie, forum, livre d’or…) ;
  • cache paramétrable et compression des pages pour augmenter les performances ;
  • gestion des versions et archivage du contenu ;
  • Gabarit (template) complètement personnalisable incluant l’affichage des blocs (au centre, à droite et à gauche), gestion multiple en fonction des pages affichées ;
  • système d’aide intégré ;
  • et beaucoup plus…
Points forts
  • mise en oeuvre très rapide ;
  • personnalisation de l’aspect et du contenu de la page d’accueil très simple ;
  • système de cache (permet de moins solliciter le serveur et donc de fluidifier le trafic induit par les visites) ;
  • interface ergonomique ;
  • communauté très réactive ;
  • nombreux composants et modules (forum, livre d’or, agenda…).

Descriptif inspiré de celui de Framasoft, sous licence Creative Commons BY-SA

 

Mambo 4.5.1a (ancien nom de Joomla!) a remporté l’Award Best Open Source Solution (la meilleure solution Open Source) et l’Award du Best of show (le meilleur de l’exposition) de la LinuxWorld Conférence & Expo de Boston 2005.

Une démonstration de Joomla! est visible sur http://demo.joomla.org/ (pour l’espace d’administration -bridé dans cette démonstration- vous pouvez utiliser l’utilisateur : admin et le mot-de-passe : admin).

Créer et administrer en toute zénitude un site Web avec Joomla!

Image non disponible

Table des matières



VII. Installation distante de Joomla!

VII-A. Introduction

Dans cette dernière partie nous allons voir comment mettre en ligne (visible sur Internet) votre site web, ce qu’il faut savoir avant de commencer et comment s’y prendre.

Si vous avez testé et développé votre site sur votre PC et que vous souhaitez par la suite le transférer vers le serveur de votre hébergeur c’est tout à fait possible et nous verrons comment procéder plus avant dans ce chapitre.

VII-B. Hébergeurs gratuits vs hébergeurs payants

VII-B-1. Quels sont les pré requis imposés par Joomla ?

Votre hébergeur, qu’il soit gratuit ou pas, doit répondre aux pré requis systèmes suivants :

  • PHP 4.2.x ou supérieur
  • MySQL 3.23.x ou supérieur
  • Apache 1.13.19 ou supérieur

VII-B-2. Quels sont les critères de choix ?

Très peu d’hébergeurs gratuits vous offrent la possibilité d’utiliser une base de données MySQL, les rares qui le font brident par ailleurs certaines fonctions PHP, dont certaines altéreront tôt ou tard le bon fonctionnement de votre site Joomla.
Si vous en avez les moyens, préférez un hébergeur payant. Moyennant quelques dizaines d’euros par an vous pourrez souscrire un plan d’hébergement qui répondra aux pré requis de Joomla. Fouillez, comparez, interrogez directement l’hébergeur.

Quelques trucs pour choisir son hébergeur: http://forum.joomlafacile.com/showthread.php?t=768 Liste de quelques hébergeurs: http://forum.joomlafacile.com/showthread.php?t=27780

VII-C. Les informations à collecter avant de commencer

VII-C-1. Informations de configuration du client FTP

Après avoir installé le client FTP FileZilla, vous devrez vous procurez les informations suivantes afin de pouvoir connecter au serveur qui va héberger votre site web. En fonction du plan d’hébergement que vous aurez souscrit, soit elles vous seront fournies, soit il vous reviendra de créer le compte FTP. En cas de doute, rendez-vous dans votre panneau d’administration ou alors contactez le support de votre hébergeur.

  • Nom d’hôte (le nom du serveur FTP de votre hébergeur): ftp.mondomaine.com (par exemple)
  • Nom d’utilisateur (ou login): loginftp
  • Mot de passe: xxxxxxxx

Après avoir lancé FileZilla, ouvrez le gestionnaire de sites (menu Fichier / Gestionnaire de sites / bouton Nouveau site) et renseignez les champs comme suit :

Image non disponible

Une fois ces données saisies, cliquez sur le bouton Connexion afin d’établir la connexion avec le serveur FTP. En cas d’échec assurez vous que les champs Hôte, Utilisateur et Mot de passe sont correctement renseignés.

Votre fenêtre est composée entre autres de deux volets: le volet site Local (c’est votre PC) et le volet site distant (c’est le serveur FTP de votre hébergeur), dans lequel vous trouverez un répertoire qui pourra s’appeler www, public_html, htdocs, ou simplement symbolisé par le caractère / (slash)…, il s’agit du répertoire racine de votre site, celui ou vous allez transférer les fichiers sources d’installation de Joomla.

Image non disponible

VII-C-2. Transfert des sources d’installation vers votre serveur FTP

Dans le volet Site Distant, placez vous dans le répertoire racine de votre site (www, public_html, htdocsou /), puis dans le volet d’exploration Site Local placez vous dans le dossier où vous avez décompressé l’archive contenant les sources d’installation de Joomla (D:\Joomla\core\Joomla_1.0.12-Stable-fr par exemple), sélectionner tout le contenu du dossier (les fichiers et dossiers sources d’installation de Joomla) puis effectuez un clic doit / charger sur le serveur:

Image non disponible

Voilà c’est parti! Le transfert va prendre quelques minutes et à l’arrivée, l’arborescence du site distant devra être identique à celle du site local.

Image non disponible

Assurez qu’il n’y a pas d’erreurs dans la fenêtre « file d’attente ».

VII-C-3. Spécificités des hébergeurs Free.fr et Online.fr

Avant ou après avoir uploadé les fichiers/sources de Joomla! vous devez impérativement créer un répertoire sessions à la racine du serveur FTP (pas dans un sous-répertoire!) faute de quoi vous ne pourrez pas accéder au backend de votre site.

  • Assurez vous que vous êtes à la racine du serveur FTP, symbolisée par un / dans le champ Site distant puis effectuer un clic droit / Créer un répertoire sur le tout premier dossier de la liste:Image non disponible
Image non disponible
  • Entrez le nom du répertoire: sessions (au pluriel) et cliquez sur OK
Image non disponible
  • C’est tout!

VII-C-4. Informations d’accès à votre base de données MySQL

Comme pour les informations de configuration du client FTP, votre hébergeur doit vous fournir les informations de connexion à votre base de données. En tout état de cause vous avez certainement accès à un panneau de contrôle pour administrer votre plan d’hébergement, dans lequel vous pourrez retrouver ces informations.

  • Nom du serveur de base de données (généralement): localhost
  • Nom de l’utilisateur de la base de données (par exemple): loginmysql
  • Mot de passe de l’utilisateur de la base de données : xxxxxxxx
  • Nom de la base de données (par exemple): mondomaine_db1

VII-D. Installation de Joomla

Ouvrez la page d’accueil de votre site afin de lancer l’assistant d’installation de Joomla : tapez simplement http://www.mondomaine.com dans votre navigateur.
La page de pré installation est divisée en quatre blocs:

  • Vérification des paramètres nécessaires: si vous voyez du rouge vous devez effectuer les actions correctives.
  • Vérification de la sécurité: vous verrez forcément du rouge mais pas d’affolement, cela ne vous empêchera de poursuivre l’installation et de faire fonctionner votre site. Le traitement de ces avertissements de sécurité sera abordé dans le chapitre Sécurité plus loin dans le document.
  • Configuration recommandée: vous verrez certainement un peu de rouge mais rien de bloquant là non plus, le traitement de ces avertissements de sécurité sera également abordé dans le chapitre Sécurité.
  • Permission des répertoires: si vous voyez des noms de répertoires en rouge vous devrez les CHMODer en 777 à l’aide de votre client FTP (clic droit sur le dossier / Attributs du fichier).

Dans la capture ci-dessous nous sommes chez Free et il y a donc un peu plus de rouge qu’ailleurs, mais rien de bloquant pour poursuivre l’installation et faire fonctionner le site.

Image non disponible

Pour les étapes suivantes, maintenant vous savez faire ! La démarche est identique à celle que nous avons entreprise lors de l’installation en local plus haut dans le document, à ceci près que cette fois-ci vous devrez saisir les informations de connexion à votre base de données fournies par votre hébergeur. Voici ce que cela donne chez Free par exemple:

Image non disponible

N’oubliez de supprimer le répertoire /installation à la dernière étape de l’installation!

VII-E. Transfert d’une installation locale

Tout le temps que vous avez passé à installer, tester et fignoler votre site Joomla sur votre PC, tout cela n’est pas perdu. Si vous souhaitez mettre votre site en ligne sur le web, vous n’êtes pas obligé de tout recommencer à zéro. Ouf !! Nous allons maintenant voir comment transférer votre site Joomla local vers votre hébergeur. Cette opération se déroule en 4 étapes :

  1. Export de la base de données Joomla de votre installation locale
  2. Transfert des fichiers installation locale vers le serveur de votre hébergeur
  3. Réinstallation pour mettre à jour du fichier le configuration.php
  4. Import du fichier export de la base de de données généré à l’étape 1

VII-E-1. Export de la base de données Joomla locale

  • Tapez http://localhost/phpmyadmin/ dans la barre d’adresse de votre navigateur pour ouvrir PhpMyAdmin puis sélectionnez votre base de données Joomla dans le menu déroulant Base de données:
Image non disponible
  • Cliquez ensuite sur le lien Exporter :
Image non disponible
  • Cliquez sur le lien Tout sélectionner, sélectionnez MYSQL40 dans le menu déroulant mode de compatibilité SQL, cochez la case Ajouter DROP TABLE / DROP VIEW, cochez la case Transmettre:, puis cliquez sur le bouton Exécuter:
Image non disponible
  • Cliquez sur le bouton OK pour sauvegarder l’export de la base de données à l’emplacement de votre choix:
Image non disponible

VII-E-2. Transfert des fichiers/dossiers de l’installation locale

Attention, à cette étape vous n’allez pas transférer les fichiers sources d’installation de Joomla, mais les fichiers et dossiers de l’installation que vous avez déjà réalisée avec Xampplite, ceux qui normalement doivent ce trouver à cet emplacement : D:\xampplite\htdocs\sitejoomla
Vous avez installé et configuré votre client FTP comme indiqué plus haut, il ne reste plus qu’à vous connecter sur le serveur de votre hébergeur et à effectuer le transfert :

Image non disponible

Dans la liste des répertoires à uploader doit figurer le répertoire /installation que vous avez renommé à la fin de l’installation locale en début de document. Si vous l’avez supprimé, récupérez ce répertoire dans le package d’installation et uploadez le au même niveau que les répertoires de premier niveau: /administrator, /cache, /components, …

Une fois l’opération de transfert terminée vous devez supprimer le fichier configuration.php et renommer le dossier /-installation- en /installation.

Image non disponible

VII-E-3. Lancement de l’installation

Cette opération a pour but de régénérer automatiquement un fichier configuration.php tout beau tout propre, vous n’aurez donc pas à le modifier à la main. Le contenu de la base de données de cette installation sera ensuite écrasé par le contenu de la base de données locale exportée précédemment.

Procédez comme pour une installation distante classique (cf. chapitre 7.4) en utilisant les données de connexion à votre base de données fournies par votre hébergeur.

VII-E-4. Import de la base sur le serveur de votre hébergeur

Vous voici arrivé à la dernière étape du transfert de votre site. Vous savez maintenant à quoi ressemble PhpMyAdmin en local avec Xampp, et bien votre hébergeur doit également vous fournir l’accès à cette interface d’administration MySQL. Les modalités d’accès varient d’un hébergeur à l’autre. Chez certains ce sera carrément à vous d’installer et de paramétrer PhpMyAdmin, mais le plus souvent votre hébergeur vous fournira une URL d’accès, ou alors vous devrez passez par la console de gestion de votre plan d’hébergement pour lancer PhpMyadmin.

  • Assurez vous que votre base de données est sélectionnée dans le menu déroulant de gauche. Si vous êtes chez Free, vous n’avez qu’une seule base de données, cliquez dessus!
Image non disponible
  • Cliquez sur le lien SQL dans la barre de menus:
Image non disponible
  • Localisez ensuite le fichier au format .sql que vous sauvegardé lors de l’export de la base de données locale et cliquez sur le bouton Exécuter:
Image non disponible
  • L’opération peut prendre plusieurs dizaines secondes en fonction de votre bande passante et de la taille du dump; soyez patient! Vous verrez en fin d’opération une fenêtre vous indiquant que votre requête SQL a été exécutée avec succès. Vous noterez également que toutes les tables de votre base de données apparaissent désormais dans le volet de gauche.
Image non disponible
  • Voilà, le site que vous avez développé localement et désormais sur la toile!
  • SOURCE: Devellopez.com

Test et avis :TuneUp Utilities 2012

1 – Optimiser son ordinateur avec TuneUp Utilities 2012

Thumb

Introduction

Commercialisée depuis 1997, la suite TuneUp Utilities a su faire sa place dans le monde des logiciels d’optimisation. Réputé fiable et performant, TuneUp Utilities a plusieurs fonctions : nettoyage des fichiers inutiles, aide à la résolution de problèmes, optimisation des performances de l’ordinateur ainsi que du temps de démarrage et modification visuelle du système d’exploitation.

Mais qu’en est-il de la version 2012 ? Apporte-t’elle un nombre de changements important ? Est-ce un logiciel indispensable ? Toutes les réponses sont présentes dans ce test !

  • TuneUp Utilities 2012 Serials

           11N8NM-Q647DE-Y65KW2-ERBDHF-YXRR2W-Y7WWE6
            24NM6D-T1N43A-Y2B1YW-75WX13-5YYEMM-B945XY

Nouveautés de TuneUp Utilities 2012

Outre les quelques modifications ergonomiques et graphiques sur l’interface par rapport à la version 2011, la principale nouveauté de cette version 2012 de TuneUp Utilities est son mode économique dédié aux ordinateurs portables ainsi qu’aux netbooks. Nous reviendrons plus longuement sur cette nouvelle fonctionnalité dans l’article.

L’autre grosse nouveauté est l’automatisation possible de la fonctionnalité « Désactivator« . Cette fonctionnalité apporte une alternative à la désinstallation de logiciel. Elle permet de retirer temporairement toute entrée au démarrage de l’ordinateur, taches planifiées, exécution en arrière-plan ou processus relatifs à une application. Il est possible de la réactiver en un seul clic pour pouvoir l’utiliser. Désactivator peut donc s’avérer utile si vous souhaitez désactiver temporairement un logiciel gourmand en ressource et tournant en tache de fond, sans avoir à le désinstaller/réinstaller.

Interface de TuneUp Utilities 2012

Peu de changements graphiques interviennent entre cette nouvelle version et la précédente. Lors du démarrage de TuneUp Utilities 2012, nous arrivons sur un tableau de bord permettant de voir l’état d’optimisation de la machine proposant 4 catégories d’actions à effectuer : « Maintenir le système », « Améliorer les performances », « Résoudre les problèmes » et « Protection du système ».

  • La section « Maintenir le système » permet de lancer l’utilitaire de « Maintenance en 1 clic ». Cette fonctionnalité permet de visualiser rapidement les optimisations possibles (Nettoyage et Défragmentation du registre, suppression des fichiers temporaires…).
  • La catégorie « Améliorer les performances » va permettre, à partir d’un profil donné (vitesse de connexion, effets visuels et programmes installés), de suggérer des optimisations à effectuer afin d’accélérer votre PC.
  • La section « Résoudre les problèmes » permet de reconfigurer certains paramètres ou logiciels pouvant entrainer des bugs et/ou des failles de sécurité. Ces conseils s’appliquent sur le système, mais aussi sur les différentes applications installées sur la machine.
  • Pour finir, la partie « Protection du système » permet de rendre réversible certaines actions effectuées par TuneUp. Une fonctionnalité utile si votre ordinateur devient instable suite au lancement d’une optimisation.

L’intégralité des outils sont séparés dans les onglets visibles sur l’interface du logiciel, comme le montre la capture d’écran ci-dessus. Les titres des onglets sont clairs et cette présentation permet de séparer les différents outils disponibles. Pour finir, il est possible de voir la liste de tous les outils présents en cliquant sur « Toutes les fonctions », à droite des onglets.

La liste de tous les outils incorporés dans TuneUp Utilities 2012

Fonctionnalités de TuneUp Utilities 2012

La version 2012 de TuneUp Utilities propose plus d’une trentaine d’outils afin de défragmenter son disque dur, nettoyer son registre, accroitre les performances… Nous allons passer en revue quelques outils proposant des fonctionnalités originales et intéressantes.

Tout d’abord, TuneUp Startup Optimizer va vous permettre d’améliorer de manière aisée le temps de démarrage de votre ordinateur. Après avoir répondu à quelques questions, l’outil va vous proposer plusieurs optimisations relatives aux services Windows ainsi qu’aux programmes démarrés en même temps que Windows.

L’utilitaire Shortcut Cleaner permet, quant à lui, de supprimer tous les raccourcis invalides présents sur l’ordinateur. Pour ce qui est du registre, un nettoyeur ainsi qu’un défragmenteur sont disponibles afin d’optimiser la base. Le nettoyeur s’occupe d’enlever toutes les entrées inutiles liées à plusieurs catégories (14 points du registre sont analysés) alors que le défragmenteur va rassembler au même endroit tous les secteurs relatifs au registre afin d’accélérer son fonctionnement.

Toujours présent au plus grand bonheur des néophytes ne voulant pas rentrer dans les nombreuses fonctions de TuneUp, la maintenance en 1 clic permet d’optimiser rapidement son système. Ses actions sont multiples :

  • Nettoyer le registre
  • Défragmenter le registre
  • Supprimer les raccourcis défectueux
  • Supprimer les fichiers temporaires
  • Optimiser le démarrage et l’arrêt du système
  • Défragmenter le disque dur

Le mode économie d’énergie et turbo

Le mode économie d’énergie convient particulièrement dans le cadre d’une utilisation nomade, cas typique des ordinateurs portables et des netbooks de par leurs faibles puissances, mais utile également pour en optimiser l’autonomie. Par défaut, deux profils « économiques » sont disponibles. Le profil « économie d’énergie moyenne » désactive seulement les services inutiles et configure la mise en veille de l’écran et des disques durs alors que le profil « économie d’énergie maximale » désactive en en plus les effets visuels et réduit les performances du processeur. Le module d’économie d’énergie est entièrement paramétrable manuellement via la petite clé représentée à gauche de l’icône « Economie ».


Dans son mode standard, les unités de stockage sortent de veille et les paramètres par défauts de Windows reprennent la main. Après quelques sollicitations, nous notons une meilleure réactivité de l’ensemble du PC, mais également une utilisation de la mémoire vive moins importante. Ceci est dû à certaines données mise en cache dans le mode « Economie » qui ne le sont plus en mode « Standard ».

Le mode « Turbo » est lui aussi configurable, mais dans une optique de performances ! En cliquant sur l’icône de ce mode, TuneUp vous permet de différer le lancement de la plupart des tâches planifiées via Windows afin de ne pas occuper la puissance CPU par des opérations de maintenance ou de mise à jour. L’interaction avec les lecteurs multimédias ou smartphones appelant une synchronisation peut être également désactivée. En résumé, ce mode est l’un des plus complets à paramétrer mais également celui qui pourrait vous apporter le plus de satisfaction tant les options sont nombreuses.

Statut d’optimisation

Par l’intermédiaire d’une barre d’avancement, TuneUp montre clairement l’état d’optimisation de votre PC. Très rapidement vous pourrez intervenir avec entre autre, Désactivator et l’utilitaire de résolution des problèmes, afin de remplir la barre bleu et d’arriver à un taux d’optimisation de l’ordre de 100%. C’est rapide et concis, un bon point de plus pour cette suite d’utilitaires.

Conclusion

Les nouvelles fonctionnalités, telles que le Mode Économique, constituent des compléments pratiques dans la vaste panoplie d’outils de TuneUp Utilities 2012. Grâce à l’amélioration de l’interface de démarrage, vous accédez aussi plus rapidement aux fonctions souhaitées.

Cette suite réussie une fois de plus le pari d’ajouter ou d’optimiser des fonctions quasiment chaque année, le tout dans une interface et une organisation des fonctionnalités bien pensées. Bref, TuneUp Utilities 2012 est un utilitaire à avoir dans sa collection de logiciels d’optimisation, à côté de Ccleaner par exemple.

           11N8NM-Q647DE-Y65KW2-ERBDHF-YXRR2W-Y7WWE6
            24NM6D-T1N43A-Y2B1YW-75WX13-5YYEMM-B945XY